Le metteur en scène polonais- Antoine Mouton

La pièce aurait pu être parfaite, si le roman choisi n’avait pas été celui-ci, si le roman choisi était une véritable pièce de théâtre. Si le metteur en scène polonais ne virait pas fou, bien que considéré comme un génie la pièce lui survivra t-elle. De fantaisies en fantaisies, le metteur en scène partage des œufs durs avec quiconque souhaite protester, puis il s’adonne à de nouvelles lubies, il parle en français en tchèque, engage un traducteur et surtout le texte du roman, il n’arrête pas de changer, il ne retrouve jamais les mêmes personnages, il s’endette, la troupe n’ose plus lui faire face. Personne n’ose lui dire mais il se rend bien compte qu’il perd la raison, que cette pièce devient une folie et qu’il en est l’auteur.

Ce livre est un très bon premier roman, bien que l’histoire aurait pu tourner en rond le final est surprenant, on s’attache aux personnages entraînés malgré eux dans ce cercle infernal. metteurenscenepolonais

Publicités

La Facture-

Vendeur sans histoires dans un vidéo club, il se laisse vivre jusqu’au moment où une facture arrive. Une facture très élevée 5 700 000 de couronne, indice de bonheur vécu. Croyant en premier lieu à une blague, il ne s’arrête pas là, laissant couler, jusqu’au rappel, ne comprenant pas comment un modeste homme puisse avoir à payer une telle facture, il mène son enquête afin de comprendre comment il a pu être amener à régler une somme aussi colossale. Un livre drôle et triste, plein d’humour et de sagesse, qui se lit très rapidement. Le héros de ce livre nous invite à prendre conscience de notre bonne fortune et de notre bonheur, à lire dès que le moral est au plus bas.

lafacture

 

L’art d’être libre dans un monde absurde

 

 

L’auteur du livre est un journaliste indépendant qui a décidé de vivre en dehors des codes de notre société.

Il s’en va si un travail lui déplaît, décide d’aller vivre à la campagne, nous invite à éviter les banques, les centres commerciaux et propose des commandements afin de vivre plus libre. Au départ je pensais qu’il s’agissait d’un livre de développement personnel, c’est finalement plus un essai politique qui nous invite à reconsidérer le système dans lequel nous sommes les principaux pions sous le joug des politiciens. Derrière notre société de confort se cache en effet une société de contraintes essentiellement basée sur la place du travail. IL utilise l’exemple assez fort du moyen-âge où la société était basée sur le travail dans le respect de la nature, les paysans d moyen-âge travaillaient moins que nous.

J’ai beaucoup apprécié cet ouvrage même si parfois il y a quelques contradictions, il invite le lecteur à réfléchir sur ses conditions de vie différemment de L’homme sans argent mais pose question de notre système.

L-art-d-etre-libre

Auprès de moi toujours de Kasu Ishiguro

Mon plus grand coup de cœur de ce début d’année c’est ce livre là. L’histoire de jeunes élevés dans un pensionnat d’Angleterre où ils sont surprotégés, ne sachant que très peu de choses sur le monde extérieur et leurs places dans celui-ci, ils sont programmée pour devenir accompagnant puis donneur d’organes.

Mais ces dons, cette place qu’ils ne choisissent pas pourquoi sont ils obligés de l’accepter, que sont ils que les autres ne sont pas. Les trois personnages de ce roman affrontent leurs vies respectives, leurs angoisses,l’amour après cette période de l’adolescence où ils se construisent sans réellement savoir pourquoi ils effraient Madame et les étrangers.

L’atmosphère est très étrange mais très agréable à lire, ce livre suscite un réel suspens bien qu’il n’y ait aucun meurtrier seules quelques questions sans réponses, j’ai vraiment beaucoup aimé cette atmosphère de science fiction très réaliste. Je vous le recommande vivement.

Mon voisin de train a accepté que je lui spoile l’intégralité de cette histoire 😉 !

 

 

La différence invisible

Marguerite est une jeune femme comme les autres à l’exception près qu’elle ne comprend pas le second degré, qu’elle prend tout au pied de la lettre, qu’elle est incapable de dormir avec son copain correctement, qu’une sortie entre amis un weekend devient un véritable défi.

Les changements lui apparaissent comme une étape très difficile à surmonter, que la société dans laquelle elle évolue lui paraît anormale. Marguerite est autiste et le découvre assez tard. C’est un très belle Bande dessinée en Noir et Blanc, j’ai beaucoup aimé le ton utilisé, la sobriété du dessin. Un excellent roman graphique à mettre entre toutes les mains.

ladifinvisible

Fire Punch- Tatsuki Fujimoto

Comme je vous l’ai dit précédemment, je ne lis pas beaucoup de Mangas, cependant je ne crois pas vous avoir précisé pourquoi l’essentiel de mes prochaines chroniques seront essentiellement sur des BD ou des mangas, mais d’abord parlons de Fire Punch.

Fire Punch est une série dérivée de One-Punch Man et m’a été conseillé par un fan de manga. Dans le futur, la reine des glace a gelé la surface de la planète, un petit village subsiste car un jeune garçon a le pouvoir de se régénérer, il coupe son bras afin de nourrir les habitants. Cependant l’armée débarque et met le feu au Napalm dans le village. Notre héros survit et brûle donc tout en étant vivant et se jurant d’aller tuer le responsable du massacre de son village.

Mon avis : j’ai beaucoup aimé même si par moments c’est assez violent, l’intrigue est bien faite et on a très envie de savoir la suite.

Fire-punch