Un été sans lecture ?

Bonjour tout le monde,

Désolé pour ce manque de nouvelles. J’ai été très occupée.

à la suite de mon service civique, je suis partie travailler un peu sur un stand d’une librairie de Laval pour le festival étonnants voyageurs. J’y ai revu quelques auteurs qui sont passés à Laval l’année dernière, Sylvain Tesson, Yahia Belaskri.

Par la suite j’ai fait pas mal de déplacements pour déménager mes affaires. Pendant cinq semaines je suis partie en séjour adapté pour travailler en tant qu’animatrice et enfin me revoilà. J’ai très peu lu lors de mes deux séjours, mais j’ai eu le temps de lire avant :

  • De beaux lendemains de Russel Banks
  • Tendres plaintes de Yoko Ogawa
  • Silentium de Fabrice Millon
  • Hamaguri Aki Shimazaki

Je finalisais mon déménagement, je suis passée en Bretagne et je repars pour la plus belle région de France (le Nord-Pas-de-Calais, Hauts de France pardon). J’en ai également profité pour partir quelques jours en vacances à Metz.

Cette fois ci aucune raison professionnelle à mon départ, c’est plus que j’avais besoin d’un nouveau départ dans un endroit que je connais bien. Ici c’est parfait.

Me voilà donc arrivée dans le Nord pour de nouvelles aventures, j’ai eu le temps de lire depuis :

  • Zéro Sucre de Danièle Gerkens
  • L’homme sans argent de Mark Boyle
  • Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

Je suis en train de lire :

  • Génération X de Douglas Coopland
  • Comment gagner sa vie honnêtement de Jean Rouaud.

Un très bel après midi à vous 🙂 !!! Je vous souhaite une belle journée… (du patrimoine profitez-en)..

Publicités

Aquamarine d’Andreas Esbach

 

Dans un monde futuriste, une jeune fille du prénom de Sahaa vit dans une ville où tout tourne autour de la mer. Elle ne peut pas se baigner à cause des cicatrices qui sont présentes sur son corps depuis des années. Un jour elle tombe dans le bassin du lycée et découvre le secret qu’on lui a caché au sujet de ces cicatrices.

J’avais adoré des Milliards de Tapis de Cheveux, je reste beaucoup plus mitigée sur celui-ci, l’histoire est agréable et facile à lire mais l’utilisation du présent dans l’intégralité du livre m’a perturbé et empêché d’apprécier cet ouvrage pleinement.

Aquamarine

 

Cependant je vous le conseille si vous voulez un ouvrage de science fiction abordable.

De beaux lendemains de Russel Banks

à la suite de l’accident de bus qui a eu lieu dans une petite ville du nord des états Unis les personnages de cette histoire tente de se reconstruire. La conductrice de l’autobus qui a seulement le bras en écharpe, des familles endeuillées, une jeune fille promise à un avenir brillant qui se retrouve en fauteuil roulant et un avocat intéressé à la recherche du coupable idéal afin d’obtenir le maximum d’argent de cette situation.

J’ai beaucoup aimé la construction de ce roman ainsi que toute la psychologie des personnages. On retrouve une véritable finesse dans ce roman. On savoure les personnages les plus abjectes, on compatit avec la conductrice, on s’indigne avec Nicole. Nous sommes les invités d’un spectacle funèbre..

Je le conseille à tous les férues de littératures américaines dont le nom de Russel Banks ne doit pas être inconnu au bataillon.

debeauxlendemains

Lignes de failles de Nancy Huston

 

La lignée familiale est explorée de manière decrescendo dans ce roman. On y trouve d’abord Solomon en 2004, enfant gâté et surprotégé par sa mère. On remonte ensuite au père des années auparavant en Israël, puis à la grand mère en Allemagne et enfin à l’arrière grand mère. On cherche à comprendre au début qu’est ce qui engendre un schéma familial plein de clivage et au fur et à mesure le lecteur comprend qu’il est dans une enquête sur la trace des origines familiales.

Excellent roman qui met en avant toutes les failles des familles et combien l’histoire familiale a un rapport avec le présent.

 

Annihilation de Jeff Vandermer

Quatre femmes sont envoyées en expédition dans la zone X. Il s’agit de la douzième expédition dans cette zone, très peu sont revenus vivants et de ceux qui sont revenus en vie quelque chose les as profondément changé.

Ces quatre femmes sont coupées du monde, elles ne disposent pas de leurs portables et la technologie de pointe est interdite dans la zone X. La biologiste, l’anthropologue, la psychologue et la  géomètre se retrouvent confrontées à un monde mystérieux qui leur échappe de plus en plus et qui va bien au delà du réel de leurs esprits scientifiques. Dans ce premier tome de la Trilogie du Rempart Sud on suit la biologiste qui note dans un carnet tout ce qui se passe autour d’elle et qui fait prendre conscience au lecteur que le danger guette.

Excellent roman de science fiction où le lecteur se retrouve happé par la zone X, curieux de savoir ce que cette zone renferme.

Le dernier quart d’heure du mercredi !

Nous voilà le 31 Mai 2017, comme prévu mon contrat à Lecture-en-tête se termine aujourd’hui pour de nouvelles aventures. Toutes les bonnes choses ont donc une fin. Une aventure qui se termine ! Et quelle aventure, j’ai décidé de continuer dans ce milieu grâce à cela, je décide de repartir donc pour poursuivre ce que je faisais avant.

Je verrai ce que l’avenir me réserve et je suis cent fois moins inquiète et anxieuse quant à la suite désormais. (plus on s’en fait, moins ça va.. moins on s’en fait et ça va mieux). J’ai adoré mon année à Laval et comme je le dis souvent, de toute façon c’est à croire que c’est le seul endroit qui veut de moi. J’ignore ce que j’aie préféré, est ce que c’est les ateliers lectures du Lundi soir du FJT, mon travail sur le terrain, les présentations en bibliothèques dans de sordides endroits pendant les soirées de Janvier, les chroniques sur France Bleu Mayenne, le Festival du premier roman, le fait de voir comment cela s’organise, toutes les rencontres avec les auteurs pendant la saison littéraire.. Lire et découvrir des premiers romans (ça c’était vraiment génial !).

Qu’est ce que je vais faire de mon mois de Juin, premièrement je pars à Étonnants Voyageurs demain, je vais donc revoir pas mal d’auteurs rencontrés à Laval cette année. (Sylvain Tesson, Yahia Belaskri.. etc..)  (Je vous raconterai la semaine prochaine promis). Deuxièmement je prends quelques jours de vacances tout de même : le Nord m’attend, oui personne ne part en vacances dans le Nord.. Sauf quand on est resté deux ans là haut.

Et après ? Après ne vous inquiétez pas pour moi, la vie continue, elle ne s’arrête pas si l’on n’a pas d’activité définie, si quelque chose nous anime tant mieux non ? Est ce qu’il faut que ça soit lucratif pour que ça nous anime ? Non je ne crois pas..

Ensuite on est en pleine organisation pour notre association de volontaires en service civique pour une journée de rencontre fin juin.. (sur le département Mayennais). Donc j’ai encore pas mal de choses à faire en Juin… J’ai une pile de livres à lire, des réunions autour des premiers romans qu’on est en train de lire, prendre des vacances, faire du vélo au bord de la Mayenne, vivre pour soi un peu quoi !!

Allez profitez du temps qui vous est imparti, je reviendrai bientôt vous raconter la suite mais pour le moment, je m’en vais me reposer un peu… (enfin pas tout de suite, à partir du 6)

Une activité respectable de Julia Kerninon

Uneactivitérespectable

Une très belle perle littéraire la semaine dernière est tombée dans mon sac : je devais me rendre à France Bleu pour chroniquer ce livre.

Une activité respectable de Julia Kerninon est une rétrospective de ses années d’écriture. Elle nous offre sa géographie de la littérature, les expériences qu’ils l’ont forgées au fur et à mesure et finalement un très bon moment de lecture. On savoure donc dans sa langue fluide et très forte les pérégrinations de Julia Kerninon, à Berlin, en Hongrie, sous les toits de Nantes avec sa machine à écrire. Prends une tasse de thé et savoure ami lecteur cette très courte autobiographie.

« Partout où j’ai vécu, je me suis déplacée avec mes bagages de livres, c’est un continent mouvant dont je suis l’unique carte, et souvent, avant de me mettre au travail, je relis les quelques textes que je préfère pour former un cercle au centre duquel j’essaye ensuite de me tenir droite, pour faire honneur à ce que j’aime. »