A l’écart-André Bucher

Essai sur le lien entre la nature et l’écriture. Saisonnalité de l’écriture d’un paysan-écrivain comme il se nomme. Ce livre est à la fois un mélange de témoignage de sa vie, des réflexions sur la transition économique et sociale de ces cinquante dernières années, des mythes.

André Bucher explique sa démarche, il n’écrit que l’hiver car c’est la saison la plus calme de l’agriculture. André Bucher décrit la Montagne de la Lure, sa difficulté d’être un agriculteur bio mais également la satisfaction qu’il a d’avoir fait ce choix. Depuis quarante quatre ans il travaille dans sa ferme biologique à Monfroc que ses enfants ont repris.

Il est également question de Nature Writing, des écrivains américains et du rapport à la nature. Le choix du titre n’est pas anodin, il a choisi une vie à l’écart mais non en marge. Il préfère le silence de la nature afin de vivre pleinement son isolement et cultiver sa différence.

« Ne devait-on pas en priorité, se soucier d’apprendre ce que l’on sait, cultiver, approfondir ce que l’on possède de mieux en soi, plutôt que se débattre et se perdre dans ce que l’on ne sait pas ? »

Quand on lit assez peu d’essai où que l’écologie nous paraît être un vaste sujet ce livre est parfait pour une prise de conscience et amène facilement à la réflexion.

Al'écart

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s