Havre Nuit d’Astrid Manfredi

Quand on l’a reçu au bureau, il y a quelques semaines, j’avais déjà envie de le lire.
J’ai beaucoup aimé son premier roman La petite Barbare et cette fois c’est au Havre qu’elle nous emmène.

L’histoire est écrite à la deuxième personne du singulier : « Tu », ainsi on suit à la fois Laslo Cozac, un jeune homme assez peu fréquentable aux armes de séduction redoutable, Alice une inspectrice terne qui aurait à voir avec cet homme, leurs famille respective, leur entourage proche.

Mais surtout et aussi, une jeune narratrice qui prend Laslo Cozac en stop lors de la nuit du réveillon, l’emmène en dans une soirée d’amis d’amis et échappe à une mort certaine si elle avait été blonde.

J’ai beaucoup aimé la psychologie des personnages, le jeu à la deuxième personne du pluriel, beaucoup plus subtil que son premier roman.
Si vous aimez Bashung… Cette histoire est pour vous.

… Si vous avez rien à lire pour un trajet en train ou en avion… En deux heures c’est dévoré.

HavreNuit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s