Une vie à Soi de Laurence Tardieu

La narratrice se rend par un dimanche après midi d’automne dans un musée où une exposition sur Diane Arbus et ses photographies la touche. Au fur et à mesure l’auteur mettra leurs vies en parallèles, ses doutes, ses peurs, son héritage, sa place dans une famille aisée. Elle qui n’a jamais manqué de rien et qui pourtant se sent étrangère à la vraie vie.

Au départ je n’accrochais pas nécessairement à cette histoire, à vrai dire j’étais partie avec le préjugé suivant : « encore une femme de bonne famille qui revient sur ses origines et qui explique combien il est difficile de sortir du tableau. »Cependant comme l’auteur parle des dates avec précision, qu’elle revient régulièrement sur l’année 2012 je me suis souvenue de ce qui se passait en 2012, où est ce que j’étais et ce que je faisais. Alors le livre a pris une dimension très différente, Laurence Tardieu écrit avec justesse les affres d’une génération à qui on a tout donné et qui a du mal à se heurter à la vie, peu à peu elle se heurte, elle décide de quitter son métier qui l’ennuie tout comme Diane Arbus a choisit de quitter son milieu par amour. Elle décide d’écrire sur tout ça et ce travail de création avec lequel je n’étais pas nécessairement emballée apportera une touche sensible à ses deux portraits et ses deux vies croisées.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s