Les petites reines de Clémentine Beauvais

petitesreines

Génial. Vraiment, une histoire originale : élue boudin de bronze sur facebook par un camarade ingrat Mireille est bien décidée à sauver les apparences et rencontrer les deux autres jeunes filles nommées boudin d’or et d’argent. C’est alors qu’elles décident de relier Bourg-en-Bresse jolie petite ville de Bourgogne à Paris pour « gate-crasher » la soirée de l’année de l’Elysée.

Nos trois joyeuses finalistes ont finalement chacune quelque chose à y faire, rencontrer un père absent, faire un discours au général Sassin ou tout simplement rencontrer le groupe qui les fait vibrer. Les aventures de Mireille, Astrid, Hakima et Kader m’ont fait rire. C’est assez rafraichissant pour de la littérature jeunesse et ça change,c’est aussi une réflexion sur l’apparence, c’est drôle, bien écrit et tellement doux. Puis ça vous donnera envie de faire du vélo. Allez, on fonce.

Le blog de Clémentine Beauvais :http://www.clementinebeauvais.com/fr/mes-livres/romans-jeune-adulte/les-petites-reines/

Publicités

Le labyrinthe : l’épreuve de James Dashner

Bon ce livre est sorti il y a longtemps et les deux premiers films de la trilogie sont sortis au cinéma. Je n’ai pas fait les choses dans l’ordre, j’ai vu le Labyrinthe 2 avant le 1 et j’ai lu le premier récemment. L’histoire est typique des romans adolescents post apocalyptique.

Le héros principal se retrouve enfermé dans un labyrinthe avec d’autres jeunes garçons de son âge, ils ont tous perdus la mémoire et sont en fait le fruit d’une gigantesque expérience.J’ai trouvé l’histoire un peu originale mais pas tellement après tout, des enfants enfermés et une zone de guerre ainsi qu’une menace extérieure j’ai l’impression de l’avoir vu et revu. Pour ce qui est de l’écriture, c’est de la jeunesse donc un vocabulaire assez pauvre (il faut aussi se souvenir que tous les personnages ont perdus la mémoire ce qui explique sans doute l’idée) et l’histoire est très rapide.

Bon pour être honnête je n’ai pas beaucoup aimé, entre le film et le livre il n’y a pas tellement de différence, (le 1, le 2 au cinéma je l’ai trouvé un peu ennuyeux). J’ai moyennement aimé.

 

Les fables de Lhumpur de Pierre Bordage

Redon – Paris Montparnasse. Librairie Payot (3h environ)

Il y a un an en classe j’ai eu la chance de rencontrer Pierre Bordage sous le soleil Aixois. Il a écrit beaucoup de livres de science fiction et disait être sans doute l’un des rares auteurs français de SF à vivre de sa plume. (je ne sais pas si c’est vrai).

Dans un monde où les humains ont disparus des animaux vivent en ersatz de communauté, Véhir est un grogne (cochon), il doit assister au grut (ou l’accouplement) deux fois par an et dire qu’il est le meilleur dans ce domaine, il n’a lieu que deux fois par an. Si Véhir échoue alors il sera castré et promis aux loups qui règnent en maître. Lors du grut Véhir se sent impuissant lorsque sa promise se fait déflorer par un mâle vigoureux, il décide donc de s’en aller, il fuit la ferme où il vivait afin de comprendre cette inhumanité. Il rencontre un ermite grogne reclus dans la forêt.

Il lui apprend à lire, à observer les plantes, à se sauver des prédateurs. L’histoire ne s’arrête pas là :  à la suite d’un malentendu Véhir se retrouve au domaine de Luprat là ou se trouve les loups qui règnent en maître sur la société. Cette histoire est une véritable quête initiatique, on suit avec passion les aventures de Véhir et ses compatriotes.

fabkes