La femme de Hasard de Jonathan Coe

Je n’avais jamais lu Coe, j’ai adoré cette histoire. C’est l’histoire de Maria jeune fille d’une grande beauté parfaitement indifférente à la vie, totalement même, elle ne se réjouit de rien, ne s’extasie pas , elle traverse le temps indifférente à tout. On la suit à Oxford, à Londres, à Chester mais rien ne semble l’effleurer, elle traverse son existence. Ce livre m’a fait un étrange effet, celui de vouloir profiter de la vie un peu plus fort. La fin m’a un peu déçu voir complètement et pourtant l’auteur joue avec son lecteur, il le prévient à plusieurs reprises que Maria n’est pas toujours intéressante, qu’elle l’ennuie.. Si j’avais un livre à vous conseiller pour vous emmitoufler sous votre plaid par un dimanche après-midi pluvieux, je vous conseille celui-là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s