La Fournaise d’Alexander Gordon Smith

La littérature jeunesse regorge de dystopies  surtout depuis le succès d’Hunger Games, du Labyrinthe , de Divergente et j’en passe. La Fournaise est un livre que j’avais vu sur les étales de nombreuses fois ainsi quand je l’ai vu à la bibliothèque je me suis enfin décidée à le lire.

L’histoire, Alex 13 ans se retrouve enfermé dans une prison : La Fournaise. A l’intérieur il va découvrir sa vie de cellule, ses travaux forcés, la torture de certains prisonniers qui se font tuer par des monstres ou des chiens mutants…

Mon avis ???  Honnêtement je suis assez mitigée même un peu déçue. Le personnage principal n’est pas très attachant, j’ai trouvé l’histoire assez répétitive .On a compris que la fournaise c’était l’enfer.

L’enchaînement des actions est à mon goût trop rapide, à peine le temps de s’installer que déjà on passe à autre chose. évidemment c’est une trilogie (ah non ça a l’air plus long en fait) et comme le livre s’est terminé sur un Cliffhanger  j’ai  envie de savoir ce qui se passe ensuite. (donc quelque part c’est qu’il n’est pas si mauvais) Je pense que je lirai la suite mais ce livre ne reste pas mon coup de coeur de l’année.C’est une lecture rapide et fluide mais je reste partagée, à vous de juger. (apparement sur Babelio il a une note de 4,7/5)

Dommage je m’attendais à autre chose, qui sait peut-être que je vais avoir une belle surprise dans les tomes suivants.

(elle en jette la couverture non ? dans le genre bien flippante)

fournaise

 

Publicités

Lectures d’Octobre

Bonjour à tous, j’ai eu pas mal d’occupations en ce mois d’octobre malheureusement je n’ai pas eu trop le temps de me consacrer à mon blog et d’y écrire quelques articles.

Voici donc une vue d’ensemble de quelques unes de mes lectures d’octobre.

Littérature française :

Le jour d’avant de Sorj Chalandon
Liévin, 27 décembre 1974 ; un coup de grisou vient de tuer 42 mineurs.
A travers un frère mort, un père disparu et une vie entière consacrée au deuil, on suit avec inquiétude Michel Flavent. Survivant de la mine, rescapé du grisou. Une envie de vengeance auprès   d’un contremaître, de mémoire auprès d’une nation qui a oublié ses morts. Michel le personnage est exploré finement, psychologiquement il se charge d’une lourde tâche en quête de vérité et de sens.
Sorj Chalandon raconte avec brio la mine, les questionnements et tient son lecteur en haleine jusqu’au bout.


Belle Merveille
de James Noël
Avec des personnages hauts en couleurs, James Noël revient sur le séisme qui a bouleversé Haïti. Pas de pitié pour les ONG, sans compassion pour les humanitaires, critique d’un système qui se délite, aperçu poétique du déclin.
On entame une odyssée de reconstruction avec Bernard le personnage central de ce roman, à la fois plein d’humour et d’ironie. Plein d’interrogations à la fois dans ses rencontres avec Amore, de nombreux témoignages, des visions des uns et des autres. Un premier roman poétique et réussi..

Littérature Jeunesse

U4 Stéphane de Vincent Villemot

La suite de la saga U4, un virus a décimé l’humanité sauf les adolescents, Stéphane se retrouve seule à Lyon dans un appartement, elle attend son père persuadée qu’il est encore en vie. Les jours passent et elle finit par se rendre dans un R-Point, un repaire médical improvisé. J’ai beaucoup aimé ce second tome à la suite d’un conseil d’une amie elle m’a précisé que même si l’ordre n’était pas utile il ne valait mieux pas lire Koridwen, il me reste donc Jules à lire avant d’être totalement fixée sur la fin. Le dernier tome est Contagion écrit à 4 mains.

Les 100 de Kass Morgan

L’Arche (ou Walden dans le livre) est une station spatiale où a survécu l’humanité pendant plus d’un siècle, la terre a été ravagée par une guerre nucléaire.L’oxygène vient à manquer dans l’Arche. 100 prisonniers sont envoyés sur terre afin de savoir si elle est de nouveau habitable et quelles sont les conditions de survie.

Ce nom vous dit peut-être quelque chose, peut-être avez vous regardé la série avant de savoir que c’est adapté de ce livre. J’apprécie beaucoup cette série, je l’ai regardé avant de lire le livre et j’ai été aussi déçu que lors de ma lecture du Labyrinthe. Le problème des adaptations c’est qu’en général ce sont des réécritures et je n’ai pas retrouvé les personnages que j’aimais bien.

Par exemple le personnage de la mère de Clarke dans la série prend une place importante mais dans le livre, elle est morte. Certains personnages n’apparaissent pas du tout dans la série, Glass par exemple. Pour apprécier ce livre il faut sans doute sortir la série de la tête (ça n’a pas été évident je l’avais constamment) .

 

 

15K Éditions -La dissolution d’Isabelle Minière

 CouvertureDissolution

  • La dissolution d’Isabelle Minière :

Un dimanche matin d’élections présidentielles, un homme se rend au bureau de vote avec sa femme. Un problème se pose assez rapidement, il est déclaré mort et se serait réveillé mort sans s’en rendre compte.  Tout le monde autour de lui, lui confirme, oui il est mort…Comment ne s’en est il pas rendu compte ? lui dit sa femme agacée d’une telle honte. La course contre la montre commence, paranoïa ? Complot ? Comment discerner le vrai du faux ? Faut-il croire le médecin ?

C’est avec beaucoup d’humour et de justesse que l’on poursuit un homme à travers sa quête de vie ou de mort ?

Le suspens est maintenu jusqu’au bout, qui a raison, qui a tort ?

Le format audio est relativement différent cependant cette lecture correspond vraiment à l’idée qu’on se fait du personnage.

Je n’ai pas l’habitude des livres audios, ni des nouvelles dans ce format mais j’ai vraiment beaucoup apprécié celle-ci autant par l’histoire inattendue que par la force du narrateur.

15K Qu’est ce que c’est ?

15k est une maison d’édition Lavalloise spécialisée dans les livres audio sur internet. La maison se prénomme 15K  lire ,écoutez du court. Voici le lien ;

http://www.15k.fr/15k.fr/index.php

La maison d’édition propose des textes courts sur son site, j’ai dans ma bibliothèque plusieurs textes que je peux écouter à tout moment. Je choisis mes textes en fonction des résumés ainsi qu’en fonction des extraits audio.

Je peux choisir de les acheter au format texte ou au format audio, pour le moment je n’ai choisi que le format audio. (et j’ai eu de très belles surprises).

Le format audio court peut être pratique lorsque l’on a un train à prendre, attendre un métro, du chemin à faire, les textes peuvent également être télécharger sur les téléphones.

 

U4-Yannis de Florence Hinckel

U’4 est un virus qui a décimé 90% de la population mondiale, les ados sont les seuls survivants parmi eux des joueurs du jeu W.O.T, un message de Kronos les invite à se rejoindre sous la plus vieille horloge de Paris. Depuis la mort de ses parents Yannis voit constamment les fantômes de ses parents et de sa petite soeur emportés par le virus. Hanté par ses fantômes Yannis décide de se rendre à Paris accompagné de son chien Happy . Sorti de sa cachette il se retrouve en face d’une ville prise d’assaut (Marseille) et de nombreux fous.

Plein d’espoir il croise sur sa route de nombreux dangers et se demande ce que cache le message de Kronos qui prétend pouvoir remonter le temps.

U4 comporte 4 livres écrit par quatre auteurs différents on peut le lire dans le sens qu’on veut car tout n’est pas dit, j’ai commencé par celui de Florence Hinckel parce que c’est l’auteur  de La fille qui dort (un livre sur la narcolepsie et le regard des autres et je l’avais beaucoup apprécié).

J’ai beaucoup aimé l’idée de faire intervenir quatre écrivain différent, le suspens mis en place (est ce que les experts de WOT vont se retrouver le 24 décembre) qui sont ils ?

C’est un excellent livre dystopique et il me tard réeellement de lire la suite de U4.

u4

Zéro Sucre de Danièle Gerkens

Pendant une année cette journaliste a décidé de se passer du sucre.

Au départ l’expérience lui paraissait insurmontable ; dépendante des douceurs chocolatées et des sucreries,  l’année sans sucre lui semblait être un obstacle.

Pas de sucre ça veut dire pas de gâteaux mais également, rien d’industriel dans l’assiette,donc pas de conserves, (car oui il y a du sucre dans ta boite de petit pois),

J’aime beaucoup les livres documentaires et je crois que celui là reste mon préféré, ne pas manger de sucre implique beaucoup de choses et de changement dans nos habitudes et surtout se justifier auprès des autres constamment.

l’auteur va encore plus loin dans sa démarche, elle assiste à des conférences sur le sujet,  se documente, lit de nombreux articles, sa démarche est très travaillée. Elle assiste également à des réunion de certaines boissons sucrées qui insistent pour dire que oui les sodas peuvent rendre dépressifs mais que non définitivement ils ne font pas grossir.  Constat de cette année sans sucre pour notre auteur ?

Elle a perdu 6 kilos, continué de consommer des pâtes, du riz et du pain (ne vous méprenez pas, elle mangeait du pain de seigle), s’est faite harceler par les compagnies du sucre à la suite d’un article dans le magazine où elle travaillait (le titre de l’article : le sucre une drogue ?) qui l’accusait d’alerter inutilement le consommateur.

à mettre entre toutes les mains. 🙂

Renoncer à ce qui procure du plaisir peut, de prime abord, sembler absurde.

danièle-gerkens-zéro-sucre.jpg

L’homme sans argent de Mark Boyle

En 2008, Mark Boyle s’est lancé le défi suivant : passer une année entière sans argent. Cette année là, la veille du défi, le jour de la journée mondiale sans achats, il propose un banquet avec 150 convives. Anciennement homme d’affaire, il décide de sortir d’une société qui se base entièrement sur l’argent. Il va grâce à son site, FreeEconomy obtenir une caravane, construire son rocket-stove (qui lui sert de chauffage ainsi que de gazinière), ses toilettes, cultiver sa nourriture mais aussi travailler dans une ferme avec qu’il va troquer ses céréales … Et tout ceci pendant quatre saisons, il commence en Automne, le plus compliqué pour le départ.

Vous avez forcément vu ce livre dans un Natures et Découverte c’est quasiment sûr, il est souvent mis en avant. J’ai beaucoup aimé le défi qu’il a relevé pendant une année entière, celle de ne pas dépenser un centimes dans notre société régie par l’argent. Le plus surprenant c’est qu’il a réussi, il expliquait que ça lui demandait énormément de temps, d’investissement physique et moral, l’expérience est intense mais c’est ce qui rend le défi incroyable.

hommesansargent

 

Génération X de Douglas Coopland

Ma sœur jumelle a dans sa chambre une petite caissette de livre. Elle est passionnée de littérature étrangère et a régulièrement des livres de poches des Éditions 10/18. En fouillant dans sa petite caisse je suis tombée sur Génération X de Douglas Coopland.

Andrew virevolte dans la banlieue ensoleillée de Palm Spring entre son Mac-Job et ses deux fidèles amis Claire et Dag qui ne sont pas ce que la société attend d’eux. Vivant hors du temps dans leurs bungalows de fortune Andrew rumine sur les années après Eisenhower, la fin des 30 glorieuses, la tristesse d’une génération qui ne sait pas vers quoi se dirige. C’est avec un humour très noir que les portraits et les histoires se dessinent.

J’ai beaucoup aimé les petites définitions dans les marges assez représentative l’humour acide de ce livre. générationX

Un petit extrait :

Crise des vingt-cinq ans : Phase d’effondrement mental qui survient entre vingt et trente ans, souvent provoquée par l’inaptitude à fonctionner hors de l’école ou de tout environnement structuré, couplée avec la révélation de la solitude ontologique de chacun dans ce monde. Coïncide souvent avec l’installation dans le rituel médicamenteux.

 

MOI-ISME : Recherche individuelle, en l’absence de pratique religieuse traditionnelle, et mise au point d’une religion taillée à ses propres mesures. Le plus souvent, capharnaüm de réincarnation, de dialogue personnel avec une figure divine à contours nébuleux, d’amour de la nature et d’attitudes oeil-pour-oeil, c’est le karma.